Historique


La SOFAM a fêté ses 30 ans en 2009

Le 15 mai 1979, une poignée de convaincus constituent officiellement la SOFAM.

Les premières années
Les dix premières années ne furent pas des plus simples. En effet, il fallait convaincre tout le monde de l'intérêt du droit d'auteur et de la nécessité de devenir membre (coopérateur).

La plupart des photographes préféraient attendre et regarder passivement l'évolution des choses. Au bout de dix ans, la Sofam ne comptait toujours que 535 membres. La position des éditeurs était encore plus claire. Ils conseillaient à leurs collaborateurs de ne pas réagir à nos interventions et d' ignorer la Sofam.  Le combat n'était pas gagné…

L'expansion
Ce fut l'époque où la Sofam courait les écoles, les assemblées, les académies pour expliquer le droit d'auteur et convaincre les uns et les autres de l'utilité du droit d'auteur et de la société. Simultanément, le Conseil décidait d'élargir le répertoire de la SOFAM à toutes les catégories d'auteurs des arts visuels ; ceci fut un succès énorme car tous les créateurs des arts visuels étaient confrontés aux mêmes problèmes et aux mêmes interlocuteurs, à savoir les éditeurs et les utilisateurs. Les nouvelles catégories d'auteurs des arts visuels sont les peintres, les sculpteurs, les illustrateurs,  les cartoonistes, les dessinateurs et dessinateurs de BD, les infographistes et graphistes, les designers, les stylistes, les créateurs de textile, les architectes, les réalisateurs, les caméramans, les vidéastes, les graveurs, etc ,…

La reconnaissance actuelle
Aujourd'hui, la SOFAM est reconnue et respectée comme étant une des sociétés de droit d'auteur les plus dynamiques.  Elle occupe une place importante dans le domaine du droit d'auteur, tant en Belgique qu'à l'étranger.

L'avenir de la SOFAM
Tout ce qui précède permet de dire que l'avenir de la Sofam est prometteur. Il ne faut pas négliger le fait que l'explosion des moyens de communication déclenche d'une part un véritable défi pour les auteurs et d'autre part une responsabilité accrue pour la Sofam. On n'a pas fini de se battre pour défendre les droits d'auteur.

Le Conseil d'Administration en est conscient et est fier de pouvoir constater que la  SOFAM est gérée avec succès. Il est surtout reconnaissant vis-à-vis de tous les membres qui depuis le début ont témoigné à la Sofam leur confiance grâce à laquelle tout s'est fait dans la sérénité et avec sérieux.

Ben Vandoorne
Co-fondateur et Administrateur